_______________________________________________________________________________________________________________________________________ 
 
 L’ensemble des œuvres sur ce site est la propriété exclusive de Raymonde Vézina. Toute reproduction est interdite sans l’autorisation écrite de l'artiste.

 

©2020 BOURQUE | Performance Web  

 

 

 

 

Œuvres peintes à l’huile
 

La nature et ses grands espaces, les maisons au bord de la mer, les ciels immenses, les oies sauvages, ont toujours été une grande source d’inspiration. L’huile appliquée en plusieurs fines couches me permet de multiples nuances de bleu, de jaune et de gris, aux vibrations colorées subtiles.

 

 

 

Petit matin à Port-Joli   16x20

Une voile se dessine au lever du soleil, dans la brume

Des matins d’automne. Le cri du goéland vient mourir

Sur la falaise, et le bateau au gré des marées, s’abandonne.

Ma maison c'est la mer   24x30   

J’habite la mer. L’œil collé à ma fenêtre, je scrute le grand large.
Ma maison porte du bleu dans son ciel et sur son eau qui parfois
tourne au gris, accompagné d’une roulade de bruits sourds.
Je la partage avec les bateaux.

Amoureux d'octobre   11x14

Silence des bateaux   10x20

Hiver sur le fleuve  20x24

Le fleuve s’étire devant ma maison dans le blanc silence, sous l’or d’une fin de jour d’hiver, laissant glisser les bateaux qui emportent mes rêves vers des horizons lointains.

Percé sous la brume  24x30

Migration des oies blanches   24x36

Je peins au bleu violacé les jours courts de novembre, les ciels tourmentés que la lumière fait passer à l’orangé. Je peins de blanc le vol des grandes oies rassemblées pour leur long voyage.

Reflets   20x24

La dérive    20x24

Plaisir du vent   20x24

Sur son dos voûté de vagues, dansent les voiliers au gré des marées, enveloppés de brumes aux couleurs de l’été.

Promenade avant la tempête   16x20

La forêt aux arbres sans feuilles prend des couleurs de bleu violacé avant de se couvrir d’un blanc manteau.

Liberté    20x24

Danse des oiseaux  16x20

Il y a de ces jours où les oiseaux s’énervent, montent puis redescendent à grande vitesse, font des arabesques. D’autres les rejoignent dans cette folie. Ils viennent de partout, puis se mettent aussi à tourbillonner dans le ciel.

Je n’ai jamais percé leur mystère, mais je n’ai pas cherché non plus à connaître leur secret.

Laissons-les danser !

Course d'automne   16x8

Poudrerie aux Îles  16X20

Balade romantique  10x12

Récolte  16x8

Le chalet  11x14

Plage pour deux    5x7

Belle des Îles  20x10

Flammes d'automne  16x20

Vacances en Kayak    14x18